Site officiel de l'office du tourisme de Verbier/Val de Bagnes
Actualité

[BLOG] Bataille pour l'eau

Comment se fait-il qu’un village entier puisse être assoiffé face aux sommets enneigés de l’Entremont, vallées où coulent trois rivières généreuses nommées Dranses? 03-08-2018 10:00
[BLOG] Bataille pour l'eau-41854

Comment, sur le toit des Alpes, château d’eau de l’Europe, un village peut-il manquer d’eau? La géologie capricieuse du massif de la Pierre Avoi en a voulu ainsi. Les couches calcaires plissées et tourmentées détournent les eaux de fonte et de pluie tout autour, mais pas sur le Levron, village séparé de la cuvette de Verbier par un dévaloir vertigineux, nommé avec raison: « le Merdenson ». Au XVe siècle, comme dans de nombreux villages de la rive droite du Rhône, pelles, pics et pioches à la main, les habitants du Levron ont dû partir chercher fort loin l’eau qui coule dans la région du Mont-Fort. Ils ont creusé un chenal depuis la Chaux au travers de toute la cuvette verbiéraine, lui donnant juste la pente nécessaire à l’écoulement de l’eau.

Ce qui n’a guère été du goût des habitants de Sarreyer, situé en contre-bas et irrigué par un des torrents nourriciers. Avides de cette eau vitale pour l’irrigation de leurs champs, à plusieurs reprises ils sont montés détruire la prise d’eau du bisse...que les Levronains s’empressèrent de réparer. En 1492, il fallu recourir à l’autorité suprême de l’évêque de Sion, Jodoc de Silinen, pour qu'il garantisse par décret les droits d’eau aux gens du Levron et rappelle à l’ordre les Sarreyens. Un livre retrace fidèlement les péripéties liées au maintien des bisses du Levron et de Verbier[1]. Son chenal désormais remis en état, le bisse coule paisiblement sur les hauts de Verbier, sous le nom de « Bisse de Verbier » et permet une randonnée conviviale au fil de l’eau, avant de précipiter son flot dans le dévaloir du Merdenson au lieu dit: « la chute du bisse. » Tout ce travail pour rien? L’eau précieusement acheminée se perdrait-elle dans les éboulis ?

Non. La partie la plus fastidieuse de l’entretien du chenal devait être creusée en permanence quelques centaines de mètres plus bas, pour récolter l’eau de la cascade parmi les éboulis. Jour après jour, les Levronains parvenaient ainsi à acheminer l’eau précieuse jusque dans leurs champs assoiffés.

Aujourd’hui, l’eau récoltée à la Chaux est acheminée dans une longue canalisation enfouie sous la route qui, à 2000 mètres d’altitude, trace au travers de toute la cuvette de Verbier. C’est « l’aplani » qui permet des randonnées poussettes ou VTT entre la Chaux, les Ruinettes, La Croix de Coeur, la Tournelle et le pied de la Pierre Avoi, où un tunnel perce l’arrière du Merdenson pour ressortir au col du Lein. Entre la Chaux et La Croix de cœur, le parcours quasiment horizontal est agrémenté par les sculptures, créations et expositions de divers artistes internationaux sous l’égide de la fondation 3D, chère à l’artiste sculpteur Kiki Thompson. 

Pas loin de sa source, sous le magnifique plat marécageux de Patiéfray où méandre le torrent, on peut même découvrir le bisse franchissant le torrent de Sarreyer par un pont de pierre. Pour une fois, c’est l’eau qui emprunte le pont!



[1] Bataille pour l’eau, de Clément Bérard, édité aux Éditions Monographic



Si vous souhaitez découvrir le Bisse lors d'une balade, retrouvez le parcours ici

Avantage VIP Pass : Gratuit

Gratuité des transports

L'accès aux remontées mécaniques est gratuit et permet ainsi d'accéder au départ de la randonnée.

Validité : Du 09/06/2018 au 28/10/2018

Découvrir le VIP Pass
Office du tourisme de Verbier
Place centrale 2
1936 Verbier
+41 27 775 38 88 | info@verbier.ch
Heures d'ouverture :
08:30 - 18:00

Dès le 21.08
08:30 - 12:00 / 13:00 - 18:00