Chapelle de Fionnay

Site et monument historiques, Patrimoine religieux, Chapelle à Fionnay 
  • Discrètement blottie dans les mélèzes et ancrée sur un solide rocher, cette chapelle date de 1903, période où les Bagnards découvrent le tourisme et construisent les premiers hôtels de Fionnay. Elle prend tout de suite une place importante comme lieu d'invocation et de ressourcement dans ce cadre rugueux du Haut Val de bagnes ; plus encore durant le temps de la construction du barrage de Mauvoisin où Fionnay était le centre logistique du chantier. Elle sera agrandie en 1953.


    En 1975,...
    Discrètement blottie dans les mélèzes et ancrée sur un solide rocher, cette chapelle date de 1903, période où les Bagnards découvrent le tourisme et construisent les premiers hôtels de Fionnay. Elle prend tout de suite une place importante comme lieu d'invocation et de ressourcement dans ce cadre rugueux du Haut Val de bagnes ; plus encore durant le temps de la construction du barrage de Mauvoisin où Fionnay était le centre logistique du chantier. Elle sera agrandie en 1953.


    En 1975, une restauration s'impose : les Forces Motrices de Mauvoisin se proposent comme mécènes et les travaux sont entrepris : un autel et un tabernacle en arolle remplacent les précédents (respectivement un bloc de serpentine tiré de la Dranse et une dalle de Vollèges) ; un tableau, oeuvre du Chanoine Marcel Michellod, évoque l'Assomption de Marie (fête patronale et fête populaire le 15 août) ; les 2 autres tableaux signés Chavaz datent de 1948. Peints à l'huile sur panneaux de bois, ils représentent Notre Dame des Neiges et St-Hubert patron des chasseurs. Les vitraux peints par M. Morend ont été réalisés par R. Schmitt, verrier. L'écusson est celui de la famille Michellod.
  • Langues parlées
    • Français
Nos suggestions